Prix décennaux, un débat esthétique

En 1804, Napoléon décrète l’institution de prix décennaux pour récompenser les plus belles réalisations scientifiques, techniques et artistiques produites de 1798 à 1808, célébrant ainsi tous les dix ans son coup d’état de 1798 et glorifiant son pouvoir. La sélection que lui présente en 1810 l’Institut ne trouve pas entièrement son approbation, notamment pour les arts plastiques, et la remise des récompenses est reportée. Le site "L'Histoire par l'image" consacre une étude à trois de ces oeuvres qui ont fait débat : "Les Sabines" de Jacques-Louis David (Louvre), "Scène de déluge" d'Anne Louis Girodet (Louvre) et "Napoléon Ier en législateur" d'Antoine Denis Chaudet (Musée national du Château de Compiègne). L'étude se compose de trois parties : - le contexte historique qui permet de situer l'époque dans laquelle s'inscrit l'oeuvre, - l'analyse de l'image décrit l'oeuvre et dégage la signification des éléments offerts au regard de l'observateur, - l'interprétation met en évidence l'apport historique de l'image. (d'après www.histoire-image.org)

Copyright © Ministère de la Culture et de la Communication - 2012

Partage par email

Tous les champs sont obligatoires.