"Brune / Blonde" à la Cinémathèque française

Publié le 07 octobre 2010
Le Mépris, Jean-Luc Godard, 1963
© StudioCanal
 
Du 6 octobre 2010 au 16 janvier 2011, la Cinémathèque française accueille une exposition originale proposée par le cinéaste et théoricien Alain Bergala : « Brune / Blonde », ou la représentation de la chevelure féminine au cinéma et dans les autres arts.
 
Construite sur des mises en rapport entre des œuvres et des extraits de film, cette exposition invite à parcourir tous les passages inédits, et parfois secrets, qui existent entre cinéma, peinture, photographie, histoire et mythologie. « Le cinéma a fait des cheveux de femmes un motif essentiel de son esthétique et de sa mythologie. Héritier de la peinture et de la littérature, il prolonge la fascination pour la chevelure féminine et la gestuelle qui lui est liée. Dès son origine, les cinéastes et leurs chefs opérateurs ont vu tout le parti qu’ils pouvaient tirer des cheveux comme forme et matière privilégiées de la construction lumineuse de leurs plans. Ils se sont emparés de la richesse légendaire des cheveux, auxquels était donnée pour la première fois la grâce du mouvement.(…)Mais cette fascination pour la chevelure, décuplée par le cinéma, traverse aussi la grande Histoire dont elle accompagne les mutations et les heures les plus sombres. D’autant que chaque aire de civilisation (la Méditerranée, les pays nordiques, l’Asie, l’Afrique, les pays arabes, l’Inde) a développé sa propre poétique cinématographique de la chevelure, reflet de son identité culturelle, religieuse et de sa tradition artistique. En Occident, le XXème siècle aura été celui des médias de masse, dont le cinéma a été la matrice principale…» Alain Bergala, commissaire de l’exposition.Six réalisateurs y livrent aussi leur vision de la chevelure féminine à travers six courts-métrages spécialement réalisés pour l’exposition : Yousry Nasrallah, Nobuhiro Suwa, Abderrahmane Sissako, Pablo Trapero, Isild le Besco et Abbas Kiarostami.
 
Pour signaler les nombreux points de rencontre entre l’exposition et le programme Histoire des arts enseigné à l’école, au collège et au lycée, la Cinémathèquepropose un ensemble de ressources pédagogiques en ligne, à l’intention des enseignants des premier et second degrés :
> des pistes de réflexion et d’exploration articulées autour de six grands axes : arts et mythes / arts, rupture et continuité : le portrait / arts et imaginaire / arts, corps et expressions : le geste / arts et société / cheveu-matière.
> une exposition virtuelle riche d’extraits de films et d’entretiens inédits pour prolonger et approfondir ce jeu de correspondances artistiques.
> une fiche pédagogique qui, développant chacune des sections qui structurent l’exposition, permet de préparer ou de prolonger sa visite.
 
A cet ensemble de ressources s’ajoute une bibliographie sur la chevelure, au cinéma et dans les autres arts, une filmographie (le repérage des principaux films dans lesquels la chevelure est un motif esthétique important), et un florilège de textes littéraires, de Baudelaire à Grimm en passant par Guy de Maupassant…
 

Copyright © Ministère de la Culture et de la Communication - 2012

Partage par email

Tous les champs sont obligatoires.