Quand le cinéma rencontre la littérature

Publié le 08 octobre 2009
Enluminure
 
Cet itinéraire est une proposition de cheminement entre des sites dédiés au cinéma croisés avec ceux consacrés à la littérature.

Ce parcours est conçu à la manière d'une partie de billard à trois bandes : la découverte des sites proposés par les établissements ou associations du ministère de la culture permettra d'enrichir les propositions des uns avec les suggestions des autres.

Cinéma et conte

Première étape : la base image du Lux de Valence présente les films des dispositifs "école, collège ou lycéens et apprentis au cinéma". Nombre de ces films sont des adaptations d'uvres littéraires. L 'univers des contes, Perrault et Andersen entre autres, a inspiré des cinéastes. Des allers retours entre les fiches de Demy ou de Grimault pourront être faits avec le site de la BNF consacré aux contes. Le dossier pédagogique de la sélection des films de Tex Avery nous fera découvrirune nouvelle version du Petit Chaperon rouge.

 

De Zola à Renoir ou le réalisme en littérature et cinéma

La filmographie de Jean Renoir nous indique que la littérature a été une grande source d'inspiration. Une partie de campagne, tiré d'une nouvelle de Maupassant, a fait l'objet d'un site spécifique qui retrace les liens entre le fils cinéaste et Auguste, le peintre. Jean Renoir a également adapté deux livres de Zola, Nana et La Bête humaine.
Le site L'histoire par l'image retrace la publication de ce roman dans un journal populaire. Julien Duvivier a quant à lui adapté Pot Bouille et Au bonheur des dames. Le site de la BNF nous fait accéder aux dossiers préparatoires de Zola pour l'écriture de cet onzième opus des Rougon-Macquart.

L'exposition virtuelle Le cinéma à quatre mains est consacrée  à François Truffaut et Jean Gruault, son scénariste. Elle nous permet de connaitre la répartition des rôles entre ces deux hommes dans les adaptations de Henri-Pierre Roché pour Jules et Jim et Les deux anglaises et le continent et celle d'une nouvelle de Henry James pour La Chambre verte.

 

L'épopée au cinéma

Les cinéastes adaptent les oeuvres littéraires à leurs univers propres. Ainsi le film O'Brother des frères Coen est une adaptation de l'Odyssée d'Homère. Le site développé par la BNF permettra de découvrir les correspondances entre ces deux récits. Le même travail peut être fait entre le Monty Python Sacré Graal de Terry Gilliam et Terry Jones et le site de la BNF sur Arthur et les chevaliers de la Table ronde. Sur le site Image du Lux, on regardera avec plaisir l'analyse du générique du film.

Les surréalistes ... et les autres

Les dossiers proposés par le Centre Georges Pompidou enrichissent cette recherche des liens entre littérature et cinéma avec deux dossiers autour des deux films surréalistes de Bunuel : Le Chien andalou et L'Age d'or. Citons également la fiche sur la place du narrateur dans le récit romanesque et au cinéma.

Le service des archives du film du Centre national du cinéma et de l'image animée a proposé deux parcours découvertes d'écrivains : un consacré à Léo Malet et l'autre à Boris Vian.

Utopies

Pour finir, les fiches des films Sa Majesté des mouches de Peter Brook tiré de l'uvre de William Golding,  Le Magicien d'Oz de Victor Fleming  et L'Enfant sauvage de François Truffaut gagneront à être complétées par une visite sur le site de la BNF sur l'Utopie, la quête d'une société idéale en Occident.

 

Copyright © Ministère de la Culture et de la Communication - 2012

Partage par email

Tous les champs sont obligatoires.