Lascaux

Publié le 19 octobre 2009
20091019_u_c
Lascaux. Bisons adossés
© Ministère de la Culture et de la Communication. Centre national de la préhistoire / Norbert Aujoulat

 

Un nouveau multimédia du ministère de la Culture et de la Communication consacré à la grotte de Lascaux propose en ligne une visite immersive dans ce haut lieu de la Préhistoire. 

Ce site Internert offre une visite virtuelle qui permet de découvrir la grotte dans sa totalité et qui restitue, avec une étonnante réalité, la force et le talent des artistes qui ont peint et gravé Lascaux il y a 19 000 ans.

Approche didactique

Au delà de l’émotion, à la lumière des recherches les plus récentes, la visite est complétée par d’autres séquences destinées à comprendre la démarche des artistes et à présenter les orientations actuelles des études scientifiques conduites sur les grottes ornées. Les autres volets portent sur :
> l’environnement naturel et archéologique de la cavité,
> l’art pariétal à travers les techniques mises en œuvre et les thématiques représentées,
> les étapes des études sur la grotte et les diverses interprétations de l’art préhistorique,
> la conservation de ce site inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

Les points forts du site
La navigation proposée dans la visite virtuelle permet une progression dans la grotte en visualisant le film, ou en s’attardant sur un panneau, une figure, un détail, en affichant ou non le commentaire, ainsi que les croquis de lecture révélant les contours les plus difficiles à interpréter.
Plus de 300 documents (photographies, dessins, schémas, plans, biographies…) sont présentés au fil de la navigation, ainsi qu’une chronologie de l’art pariétal. Ils sont regroupés dans le volet « ressources » et peuvent y être consultés par thèmes et formats.Les contenus sont accessibles depuis des terminaux mobiles, la gamme des possibilité d’affichage s’étendant ainsi des écrans en grande résolution à ceux des mobiles.

    Pistes d’utilisation
    Picasso, qui avait visité Lascaux en 1940 peu après sa découverte, n’a-t-il pas dit « Nous n’avons rien inventé » ? En effet, malgré les moyens limités dont disposaient des artistes de la Préhistoire, leur parfaite maîtrise de la figuration est incontestable. Les indications données par l’étude minutieuse des parois et des traces de peintures livrent quelques clés pour comprendre les premiers gestes des peintres (pigments, outils et moyen d’éclairage utilisés, construction, mise en volume et composition des figures, effets de profondeur, utilisation de l’espace, adaptation à la forme et à la nature des parois…).La sensibilisation aux questions de conservation du patrimoine : Lascaux est aussi célèbre dans le monde pour la richesse de son décor pariétal que pour la fragilité de son équilibre et la surveillance constante qu’exige sa conservation. Les premières attaques microbiennes ont conduit à la fermeture de la grotte au public dès 1963. Depuis 2001, suite à de nouvelles contaminations, nombre d’actions ont entreprises : traitements, conservation préventive, simulateur numérique, programme de recherches, sanctuarisation de la colline de Lascaux…La grotte de Lascaux a fait l’objet d’un relevé numérique 3D qui est utilisé par les scientifiques pour leurs études et relevés sur la grotte. Ce modèle numérique a été également utilisé pour la visite virtuelle, permettant l’immersion la cavité. On recourt aujourd’hui fréquemment aux techniques d’imagerie numérique pour les visites virtuelles, les restitutions de monuments et sites...Parmi les cinq versions linguistiques proposées, la version abrégée en langue des signes française peut être comptée parmi les ressources pour l’apprentissage de cette langue (langue nationale, susceptible d’être présentée au BAC).

    Le saviez-vous ?
    Lascaux compte beaucoup plus de gravures que de peintures. Les techniques varient en fonction de la nature de la paroi : dans les premiers secteurs où la roche est dure, la peinture prédomine ; dans la partie droite de la grotte (Passage, Abside, Nef, Diverticule des Félins…), où le support est friable, c’est la gravure qui domine.

    Les artistes de la Préhistoire ont eu recours à des techniques élaborées pour donner l’illusion des trois dimensions.Plus de cent lampes (objets en pierre où étaient brûlés des produits de combustion) ont été retrouvées à Lascaux..

    Diverses interprétations ont été données à l’art paléolithique, depuis les théories de l’abbé Breuil aux hypothèses actuelles en passant par les thèses d’André Leroi-Gourhan.

       

       

       

       

      Copyright © Ministère de la Culture et de la Communication - 2012

      Partage par email

      Tous les champs sont obligatoires.