"Salut à vous les paysans, salut aussi à Rantanplan!" (Bérurier Noir, Salut à toi, 1984) - Résidence du groupe Bérurier Noir

Publié le 06 juillet 2010
20100706_u_c  Le Groupe Bérurier Noir

 

La scène peut paraître surprenante, voire incongrue. Le groupe Bérurier Noir est en résidence au lycée agricole d'Auzeville, en banlieue toulousaine. Dans un amphithéâtre, 10 jeunes musiciens du "club musique" côtoient les vétérans de la scène punk, les "BERU". Fer de lance de toute la scène punk et rock alternatif française des années 1980, ils participent au printemps 2008 à  une résidence développant plusieurs  objectifs :

Développer une attitude musicienne avant de viser des aptitudes techniques
Le but premier des "club musique" est de permettre aux élèves d'appréhender la pratique musicale comme un vécu sensible qui repose sur l'écoute plutôt que l'acquisition d'aptitudes musicales spécifiques. Pour cela, une prise de conscience de l'importance du son comme qualité plastique de l'œuvre musicale est nécessaire. La confrontation à des conditions de sonorisation optimales permet de mieux juger de l'importance du son dans le travail de répétition et l'expression musicale.

Multiplier au maximum les expériences de contact avec les différents genres musicaux et l'organisation d'un concert
> Se confronter au dispositif du spectacle vivant : répétition, travail de groupe, connaissance du matériel, scénographie, conditions sonores
>
Renforcer et valoriser des pratiques artistiques amateurs
> Vivre une première expérience du processus de création musicale en vue de représentations publiques

La résidence
Dans l'amphithéâtre du lycée, trois membres du groupe Bérurier Noir, deux ingénieurs du son, un enseignant d'éducation socioculturelle et le groupe du lycée, 5 musiciens en herbe. Les musiciens font connaissance avec les élèves échangeant sur les attentes de chacun, les pratiques musicales, sur ce que c'est qu'être un groupe, faire de la musique, donner un concert. Puis, les lycéens jouent quelques morceaux de leur répertoire, tant bien que mal. Les Bérurier Noir scrutent, repèrent les problèmes, les défauts, les attitudes de chacun.

Un travail acharné
Tout d'abord quelques conseils techniques: comment accorder une batterie, une guitare, régler un ampli, se positionner devant un micro. Travail fastidieux, précis, qui peut dénoter avec les looks des intervenants, qui bien que punks sont des professionnels de la musique… Pendant que les élèves jouent, les bérus sont au milieu du groupe, l'un s'occupant des voix, l'autre des cordes, le troisième de la batterie. Les ingénieurs du son s'affairent et en fin de matinée, le son est homogène, chacun est capable de s'écouter et d'écouter les autres… On va pouvoir jouer ENSEMBLE.

Les demi-journées suivantes voient alterner travail en groupe et en atelier, pour monter un petit spectacle de 7 morceaux, des reprises choisies par les élèves: de Manu Chao aux Cranberries, en passant, bien évidemment par le morceau "Salut à toi", joué avec les Bérurier Noir. A la fin de la première partie de la résidence, la consigne est de continuer à répéter et de réfléchir à une mise en scène.

15 jours après, le bouche à oreille fait son effet… C'est un groupe de 15 élèves qui se présente pour accueillir les Bérurier Noir. Dans la tradition bérurière (le groupe se déplaçait avec son "troupeau d'rock" composés de choristes, jongleurs, cracheurs de feu etc.), les Punkémon ont aussi attiré une foule de talents : d'autres élèves musiciens, dessinateurs, organisateurs. Nouvelles séances de travail, nouveaux arrangements intégrant les nouveaux instruments, travail sur la scénographie, l'intention de jeu, la prise en compte du public.

Valorisation: le concert
Le 14 mai 2008, devant plus de 800 personnes, en ouverture des Bérurier Noir, pour la quasi totalité des lycéens, c'est la première expérience de scène, au BIKINI. 20 minutes de show, d'une maîtrise musicale et scénique étonnante, une cascade d'énergie, d'adrénaline. Du bonheur !

Copyright © Ministère de la Culture et de la Communication - 2012

Partage par email

Tous les champs sont obligatoires.