Autochromes Lumière : la photographie des couleurs

Publié le 08 octobre 2009
Lever de soleil sur Stamboul (Turquie) vers 1908, Jules Gervais-Courtellemont
© Cinémathèque Robert-Lynen, Mairie de Paris

 

En 1907, les frères Lumière lancent sur le marché leur nouvelle invention, la plaque autochrome. Le succès de cette technique révolutionnaire de photographie couleur fut immédiat.

Une clientèle aisée, mais aussi issue de milieux plus modestes, pouvait ainsi « s’offrir » le luxe d’un tableau en couleurs. Professionnels et amateurs mettent à profit cette technique dans différents domaines : sciences, médecine, voyages, explorations, reportage, mode, décoration, arts…

De 1907 à 1930 environ, la Société Lumière vendit des milliers de plaques autochromes fabriquées dans « l’usine des couleurs » de Monplaisir (Lyon). Beaucoup sont parvenues jusqu’à nous et nous révèlent une société aujourd’hui disparue.

La mise au point et les caractéristiques techniques du procédé autochrome sont présentées de manière détaillée dans le site Internet. Des documents inédits évoquent la famille Lumière, avec des portraits des pionniers, Antoine le père, les frères Louis et Auguste, leurs proches, ainsi que l’entreprise familiale.

Le site a bénéficié du concours des meilleurs spécialistes du sujet (Centre de recherche sur la conservation des collections, École nationale supérieure Louis Lumière, CNRS…), de conservateurs, de professeurs d’université, et des descendants des inventeurs et photographes. Il est édité par la direction des archives de France, avec le soutien de la mission de la recherche et de la technologie du ministère de la Culture et de la Communication.

Points forts du site

La plus riche sélection d’autochromes en ligne, avec des centaines de clichés issus des plus belles collections, à découvrir, avec leurs auteurs (Eugène Druet, Jacques Henri Lartigue, Antonin Personnaz, Léon Gimpel, Jules Gervais-Courtellemont...).

    Des témoignages et évocations de la Belle Époque, la Première Guerre mondiale et des Années folles.

    Plusieurs schémas et animations appuient les explications sur le mode de fabrication et le mode d’emploi.

    Le site est un véritable outil de référence sur les autochromes (corpus, commentaires, chronologie sur la photographie couleur, schémas explicatifs et animations, glossaire, index des photographes, guide des collections…).

    Pistes d’utilisation

    La photographie : art ou technique ? Rapport entre art et photographie (les autochromistes s'inspirent souvent de la leçon des peintres...). Impact d’une innovation technique.Synthèse additive des couleurs (triades rouge vert bleu / violet, vert et orangé) : deux animations en détaillent le principe et son application à l’autochrome. À ne pas confondre avec la synthèse soustractive qui exploite les couleurs primaires (jaune, rouge, bleu).

    Culture et industrie : avec l'autochrome, les frères Lumière inaugurent le concept de fabrication industrielle des systèmes de photographie couleurs. C’est à l'usine Montplaisir implantée à Lyon qu’avait lieu la fabrication en série. Autre invention révolutionnaire des Frères Lumière, le cinéma.

    Le saviez-vous ?
    Le dispositif des écrans d’ordinateur rappelle celui des autochromes : voir le schéma comparatif des pixels d'un écran d'ordinateur et des grains de fécules teintées d'une plaque autochrome : le dispositif avec les filtres RVB (rouge, vert, bleu) recouvrant les capteurs des appareils numériques est similaire à celui des grains de fécules teintées des autochromes.

    L’autochrome est un procédé à « image unique », non reproductible. En effet, aucun système de tirage réellement performant n’a permis d'obtenir des épreuves représentant, avec fidélité et sous une forme stable, les coloris subtils de l'autochrome.

    L'Illustration fut le premier journal en France à publier des photographies en couleurs, avec son édition du 15 juin 1907 ; ce journal fut tiré sur offset dès 1933.

    Copyright © Ministère de la Culture et de la Communication - 2012

    Partage par email

    Tous les champs sont obligatoires.